Bisounours Index du Forum
 
 
 
Bisounours Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
 

Le Chibre du Bengal + Mr Blue VS Nounours

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bisounours Index du Forum -> .::. Partie Publique .::. -> Coin des Artistes -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 Jack Herer
 Visiteurs
  
Hors ligne

 Inscrit le: 23 Sep 2012
 Messages: 556
 
Localisation: 93 - 54
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Vierge (24aoû-22sep)
Signe Chinois: 猴 Singe

 MessagePosté le: Sam 10 Nov - 19:07 (2012)    Sujet du message: Le Chibre du Bengal + Mr Blue VS Nounours Répondre en citant

Nous sommes tous victime de pulsions un jour ou un autre.

Pourquoi avait-il craqué ? Lui même ne le savait sûrement pas.

Le soir même, il était accoudé à un bar sur une station orbitale lointaine, un temps du repos avant des vacances bien méritées. Comme à son habitude, il avait pris le soin de commander un verre de whisky. Il prit le temps, comme souvent d'admirer la couleur ambrée de cette boisson et de sentir les puissants arômes qui s'en dégageaient. Un whisky exceptionnel, il n'y avait aucun doute là dessus, l'odeur à elle seule pouvait enivrer vos sens et vous faire voyager : délicatement salée, elle vous envoyait vers les plages d'un littoral breton, le caractère marin couplé à ces notes chaudes et fruitées. Il ferma les yeux et porta le verre à ses lèvres, le liquide glissa lentement dans sa bouche et l'explosion de saveurs ne se fit pas attendre : à la fois salé et épicé, à la fois fruité et cendré. Il se laissa transporter dans ce paradis dont il rêvait tant.


"Vous avez l'air d'un idiot à boire comme ca"

Cette voix l'extirpa de son doux rêve et lorsqu'il ouvrit les yeux pour mettre un visage sur la personne qui venait de lui pourrir sa journée, son coeur s'arrêta de battre. Il venait de quitter un rêve, pour une vision bien plus merveilleuse encore, si merveilleuse qu'il ne savait pas lui même si elle était réelle ou non.
Une magnifique femme se tenait à l'autre bout du bar, seule, attablée dans une légère pénombre qui ne permettait pas de distinguer ses traits mais les formes, avantageuses visiblement, ne le laissèrent pas de marbre. Des cheveux dorées, fins et lisses, des yeux bleus, lumineux et éclatants, et une voix légèrement grave qui révélait le caractère un peu dominateur de cette créature.
Il pose son verre et s'approcha de cette femme. A mesure que ses yeux lui laissaient voir la beauté incroyable de son interlocutrice, les pulsions de son coeur allaient en s'intensifiant : un visage fin dont il était impossible d'en détourner le regard, des formes généreuses qu'elle semblait mettre en avant de par un décolleté aguicheur, il ne savait plus où donner de la tête.
Elle le regardait fixement ce qui le troubla au plus haut point ; il ravala sa salive et tenta de ralentir son rythme cardiaque, non sans mal, les images et les idées traversaient son esprit à la vitesse de la lumière, il n'avait qu'une envie : elle. Son esprit l'imaginait nue, imaginait leur union dans une nuit sans fin et son désir devint intense, si intense, qu'il n'arrivait plus à prononcer le moindre mot. Il se dressait silencieusement face à elle, hypnotiser par cette femme dont les effets sur son corps étaient ravageurs, elle avait le pouvoir d'apaiser et d'offrir une érection comme jamais il n'en avait eu jusqu'à présent. La guerre et les combats lui avaient fait oublié cet aspect des choses.


"Tu comptes rester dresser comme ca devant moi longtemps ? Tu m'offres un verre ou je rentre chez moi ?"

Rentrer chez elle. Elle n'avait jamais été aussi proche de la vérité. Lui même ne savait même pas comment il avait fait pour passer une nuit entière avec elle, chez elle, dans son lit. La réalité ou le rêve. Peu importe. La nuit avait été merveilleuse. La fougue, animée par une certaine passion proche de la pulsion, avait poussé nos deux tourtereaux à se laisser entrainer dans des plaisirs immenses et sans limite.
Incroyable, il n'avait que ce mot à son esprit, chacune des actions accomplies par la jeune femme étaient incroyables et elle avait l'art, inégalable, de lui faire découvrir une autre forme de paradis, son corps de rêve n'étant que le moyen de locomotion vers une forme de symbiose, d'union unique et spontanée toujours en mouvement, toujours haletant, toujours aussi excitante.

A son réveil, et comme toujours, il ne restait rien du rêve hormis quelques souvenirs éparses qui resteraient à jamais ancrés dans sa mémoire. Il n'avait même pas pris le temps de lui demander son nom. Elle était partie sans un mot, sans un bruit, le laissant seul dans cette immense chambre devenue froide et austère.


"Le paradis ... tu parles", marmonna-t-il de sa voix rocailleuse.

Il se leva rapidement et enfila une chemise quand son téléphone sonna.

"Chef, chef, vous n'allez pas me croire ..." C'était la voix stridente de son second, le jeune Panzerkopf, visiblement dans un état d'excitation très avancé. "J'étais au Bamoula Bar hier soir et j'ai rencontré l'Homme le plus généreux que j'ai rencontré de ma vie, si vous aviez vu cela ..."

Il n'écoutait même plus le flot de paroles incessant de son jeune second. Au début, le côté pipelette, il avait d'abord trouvé cela amusant, puis emmerdant, puis ennuyant et maintenant, il n'y prêtait même plus attention. Panzerkopf est un jeune homme assez fin, il pouvait paraître un peu étrange de prime abord, mais il était extrêmement dévoué, sa dévotion n'avait aucune limite et n'était pas non plus dénuée d'intérêt. Sa proximité avec ses collègues et joie de vivre, faisait de lui, un camarade apprécié et un gradé appréciable en vue d'une éventuelle promotion interne.

"Elle devait faire dans les vingt-cinq centimètres et croyez moi, j'ai le compas dans l'oeil, même si je peux vous assurer que ce n'est pas l'oeil que je l'ai ...
- Fermes ta gueule, sac à foutre, viens en aux faits ! s'exclama-t-il. Pourquoi tu m'appelles alors que je suis sensé être en vacances ?
- Ah ... d'accord, chef. Nous avons reçu un message d'un Amiral voisin qui nous signale l'arrivée d'une flotte ennemie sur une lune à quelques encablures de notre base arrière. Cependant cet Amiral ne dispose pas des moyens adéquats pour éradiquer cette cible et nous sollicite à lui venir en aide...."

Une nouvelle fois, il n'écoutait plus, une nouvelle fois il s'était perdu dans ses songes, dans ses pensées et dans ses souvenirs. La nuit précédente l'avait bouleversé et l'obnubilé, il revoyait sans cesse le visage et le corps de cette femme mystérieuse et tellement excitante qu'il avait sombré à l'appel du plaisir charnel. Ces images se superposaient à la vision chaotique de son passé de guerrier, la soif de sang et de combat avaient repris le dessus une fois de plus ...



INSERTION DU RC



En quelques minutes, le cible était abattue. Il pouvait savourer sa victoire. Seul, dans sa cabine sombre, il se versa un verre de whisky et prit le temps, comme toujours, d'admirer la couleur ambrée de cette boisson et de sentir les puissants arômes qui s'en dégageaient.


"Tu as l'air d'un idiot à boire comme ça"

Il sursauta et laissa tomber le verre qu'il empoignait pourtant fermement, ce dernier percuta le sol et se brisa en mille fragments.
Cette voix, cette voix si unique, si caractéristique, il la connaissait, il pouvait la reconnaitre même dans le brouhaha d'une foule immense.
Il se retourna, espérant avoir la confirmation visuelle d'une information auditive.

Il était seul dans la cabine. Seul avec ses démons. Quand le passé s'acharne à vous poursuivre, quand le temps qui passe vous éloigne chaque fois plus des bons moments, il ne vous reste alors plus que le souvenir, il ne faudrait alors pas que ces souvenirs deviennent un cauchemar.



_________________
Main de fer dans un gant de fer.

Primum vivere dein de philosophare.


 Revenir en haut
 Publicité
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: Sam 10 Nov - 19:07 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bisounours Index du Forum -> .::. Partie Publique .::. -> Coin des Artistes -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SoftLight created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com